Partagez
Aller en bas
avatar
Admin
Messages : 682
Date d'inscription : 03/12/2017
Localisation : Nord
Voir le profil de l'utilisateurhttp://odyss.forumactif.com

Lore étendu d'Odyssée

le Mar 13 Mar - 16:08
Ce post se veut un rappel de ce que nous avons fait depuis la 13e Légion et des considérations récentes sur les discussions récentes. Pour définir ce que nous sommes, et continuerons d'être.

Le Lore étendu d'Odyssée

Le Lore étendu d'Odyssée est un headcanon, on reviendra sur le terme ensuite. Il est avant tout ma création collaborative avec Celiora, mais les membres peuvent ajouter leurs propres lore, en particulier leurs personnages. Il est désormais acté que les joueurs n'ayant quasiment jamais participé à la création de lore sur le forum, n'ont aucun droit de le contrôler qualitativement. Ce qui signifie que vous pouvez l'accepter d'un bloc, ou décider que c'est un too much pour votre plaisir de jeu et arrêter l'aventure ici. Depuis la création du forum odyssée, il fut indiqué que vous pouviez ajouter au fil du temps du contenu pour agrémenter l'univers, c'était d'ailleurs une condition sine qua none ajouté par Celiora si il fallait continuer la 13e Légion et remettre la ou on en était. L'effort fut minimale pour la plupart des joueurs, il y a eu quelques ajouts, et ironiquement je suis certain que Dakren a fait plus que la plupart des membres venant de la 13e.

Ce n'est pas un reproche, j'acte simplement la dessus, on ne peut pas prétendre à un contrôle qualitatif quand on est pas investi dans la création de ce dernier, si je dois écrire solo cela s'approche plus d'un contrat d'adhésion, soit vous acceptez le tout, soit vous n'acceptez rien. Suivant comment évolue mes constats les mois suivant, si une véritable communauté créative se remet en route, je réviserai éventuellement mon jugement. Ne vous y trompez pas, cela fait aussi partie de mes raisons pour un choix colonie : une trajectoire plus simple à maîtriser pour un duo scénariste qu'un groupe mercenaire fait partie du vote Celiora / moi même.

Passons à ce qu'il peut inclure au départ, notez que ce n'est pas exhaustif :

- Il s'efforce de prendre en compte l'ingame, mais pas que.
- Il prend en compte les RPG, sauf quand ils sont ex-pressements contredit par Blizzard. Tantdred n'est donc plus canon, mais Beve existe, car elle ne fut pas contredite.
- Il prend en compte Chronicle, source d'information la plus récente sur le lore.
- Il prend en compte dans la mesure du possible les livres, mais ne s'attardent pas nécessairement sur leurs aventures.
- J'ai toujours un faible pour le boulot du joueur Telenil qui a tenu régulièrement à jour des considérations sur l'intérêt du scénario, même si elle n'est plus complètement à jour, son étude sur la seconde guerre est un cas d'école de "bonne" adaptation du lore de warcraft 2. Plus que le lore en lui même, c'est la logique ici qui est vraiment cool.

Ce que l'on ajoute, et sur quelles critères

Le critère de base est l'intérêt, c'est con à dire, mais autant disserter un peu la dessus. Si on y trouve un intérêt, on peut bifurquer sur le lore de Wow et faire nos propres ajouts.

Il ne doit pas s'agit juste de faire original pour faire original, si c'est juste pour dire "trop bien" je suis une exception, c'est comme un background de roliste, ça n'a pas d'intérêt. Si vous faites une Elfe de la nuit druide qui vit en réalité comme une Naine avec sa bière à la main, c'est cool, mais quelle sens donnez vous à cette exception ?

L'interêt doit être, suivant la formule consacrée par le chef Otaku de savoir ce que cela raconte. Nous souhaitons en particulier que cela puisse avoir un impact sur les joueurs, faire évoluer leurs perspectives, les questionner sur ce qu'ils ont en face.

Illustration : Le Chevalier noir a écrit:
Dans la première saison de la 13e Légion, Sarevok avait une unité d'élite, le Chevalier noir. C'était un humain qui avait bu son sang pour devenir une sorte de mixte guerrier / sorcier, qui était donc devenu un champion élu de Sarevok, corrompu, et qui entendait sa voix, qui été poussé vers la violence en permanence.

Evidemment, le coté kek existe, il vient de la voie "Dragon noir" avec Hurlevent de la map Dark Age of Warcraft. Ce fut également avec l'inspiration Dragon age, la coupe de sang, le fait que tous n'y survivent pas, ses choses la.

Le Chevalier noir dans l'idée devait illustré une voie "corrompu" par Sarevok et sa propre vision de son monde, et l'illustration de sa puissance. Plus généralement l'Ost est un tas de fou zélé vénérant celui qu'il considère comme un dieu, un Dragon noir qui ne réfléchit qu'en valeur absolu, bien et mal, peu importe, ses objectifs passent au dessus du reste. D'ou le fait qu'il est sans doute resté le méchant le plus populaire des joueurs 13e Légion. Les Chevaliers noirs illustrent cela parfaitement, ce sont des créatures de pure force, soumises néanmoins à la volonté protectrice de leur maitre, les rendant insensible au contrôle autre que le sien par exemple.

C'était aussi une confrontation à Lucidà, Sarevok est tout ce que Lucidà a toujours souhaité être durant sa période corrompue dans Arcanum Sanctus. Et aussi la raison pour laquelle elle ne souhaitera plus l'être par la suite, elle a vue ce que c'était.  

Le Chevalier noir est un ensemble de culture pop qui n'a rien de canon dans l'univers Blizzard, mais qui convient néanmoins à une valeur essentielle : l'état d'esprit.

L'Etat d'Esprit blizzard

C'est difficile à définir, car Blizzard fait de ses jeux un conglomérant de Culture pop, une auberge espagnol ou se rencontrent et vivent des thématiques tout à fait différente, c'est aussi pour cela qu'il est facile de jdr dedans, il est d'une richesse de thématique folle, tu peux très bien raconter un truc avec des anciens, le lendemain faire de la chasse au démon en passant par des niveaux de technologies différents. Ou même passer du registre de l'humour à celui du drame en quelques minutes.

Dire qu'on a tout compris à l'esprit blizzard serait un euphémisme, mais en considérant ses sources d'inspirations, on peut ajouter nos propres visions à ses derniers, et s'approcher du lore blizzard dans sa conception, l'exercice n'est pas parfait, mais a reçut plusieurs fois une forme d'aval. Avec le runing gag que blizzard reprenait nos idées dévs en jeu avant. Car blizzard est pétrit de Culture pop et kiffe ça.

Illustration : Le concept de la sphère Planaire a écrit:

Le concept de la Sphère planaire née d'une thématique Dieu très anciens, à partir de la, Blizzard et moi même avons lu les mêmes choses.

Dans notre cas donc en début Saison 2, c'était une prison pour une créature sans visage, une fois piégé à l'intérieur nous avons vécu l'un des nombreux rêves de ses créatures d'un avenir sous domination Dta et de l'Architecte. Le premier point est donc la création d'une prison sans visage par les titans, réduite en une sphère, et donc une poche dimensionnel, on considère donc d'abord qu'ils peuvent forger des dimensions par repli autour d'Azeroth, la seconde était qu'il avait l'idée d'enfermer un DTA, officiellement pour empêcher ce dernier de se re incarner "il ne meurt pas". C'est donc un contre à la "mafuba" contre Zamasu dans Dragon Ball super. Et pour finir, ce n'est pas un futur à proprement parlé qu'ils ont vu, mais un rêve de la créature. Les références aux rêves des anciens sont fréquent dans la culture love craft, c'était l'idée.

Et...Blizzard a tout validé avec le temps. La prison titan on avait déjà Ulduar, mais ça se multiplie avec BFA, on a pas cherché l'expérimentation cela dit. Le repli dimensionnel fut confirmé par Blizzard canoniquement à Chronicle avec l'ordonnance d'Azeroth, les terres des ombres et le reste, pas un job impossible pour eux. Et les Sans visages et le vide rêvent de multiples possibilités existantes, mais eux même ne savent pas laquelle est la vrai. (à l'inverse de la lumière)

En conclusion, en appliquant un raisonnement logique au thématique appliqué, on a donc eu une trame qui a gagnée en cohérence avec le temps.

On se plante parfois ?

Oui, on peut avoir des erreurs d'appréciation, et Blizzard peut ainsi toucher à des choses qu'on avait pas prévu, nous forcant au modification.

Illustration avec la République d'Alterac a écrit:Venant également d'un mod, la république d'Alterac est une prolongation de l'histoire d'un Royaume abandonnée par Blizzard. Il ne l'a pas à proprement parlé repris, mais sa présence alors que BFA proc serait un déséquilibre pour le Lore du jeu, ainsi plutôt que de s'enfoncer dans une erreur folle qui rendrait illogique des rapports de force, il fut décidé de la seule conclusion possible : les réprouvés vont détruire cet éphémère faction dans le temps. Ce ne fut pas une retcon à proprement parlé, mais nous avons changer nos plans, pour garder un équilibre avec ce que raconte blizzard.

Bref, le droit à l'erreur existe aussi bien pour les scénaristes de quêtes que des concepteurs du lore étendu. C'est normal en soit, aucun de nous n'est un pro scénariste.

Dernière considération sur le headcanon

J'aimerai que les joueurs se calment sur ce concept, vous êtes tous des headcanons, à partir du moment ou vous créez un personnage qui n'est pas le PJ, une guilde, vous êtes du headcanon, c'est comme ça. Car votre création n'est pas canonisé par Blizzard. A partir du moment ou vous créez un humain qui ne commence pas son aventure à l'abbaye de Comté du Nord, vous êtes déjà dans le faux, si vous ne suivez pas le cheminement pareil. C'est con à dire, mais c'est comme ça. Ne parlons même pas des guildes qui pour exister en créant du scénario doivent créer. Les Mercenaires Atalai, la Ligue Séparatiste, la 13e Légion, tout ce que vous voulez démarre d'une création ex nihilo, même si elle peut se baser sur des thématiques offertes par l'univers.

Nous ne le sommes pas plus qu'un autre, nous avons notre propre appréciation et nos propres choix, nous ne jugeons pas ceux des autres, nous attendons la même chose, nos joueurs sont tenus de respecter les choix fait et comprendre les enjeux derrières.

Je vais lier ça au concept de réalisme défendu par des joueurs, refermons la parenthèse de suite : oui des joueurs n’avançait cela que comme exutoire pour cracher sur tout les jdr qu'ils voyaient par défaut, mais peu importe, le point est intéressant.

Nous ne considérons pas l'univers comme réaliste, il ne l'est pas, c'est de la fantasy, et qui plus est de la fantasy avec une dimension héroïque, ce n'est pas game of throne par exemple. (à savoir = de la Dark fantasy) cela ne l’empêche pas d'avoir sa cohérence interne, qui serait difficile de définir ici, mais qui a plus ou moins une existence, les PJ ont des grosses possibilités, mais cela dépend beaucoup de comment se passe le jdr au moment T.

Je comparerais ses deux critiques sur le même point, depuis des années, il y a une notion apparut au Cinema de "réalisme", on vise le réalisme par le cinéma, et ça engrange beaucoup de masturbation. (Ce que nous faisons aussi sur nos trucs !) regardez, la jeune fille court dans le champ, on l'a voit finir son trajet, on capture toute la scène,c 'est plus réaliste, ce n'est pas coupé.

Sauf que non, le Cinéma, quelque soit l'approche reste le 7e Art, c'est à dire un mensonge, une fiction. Ce que tu choisis de montrer, le cadre pris crée ce mensonge par défaut, Tu peux te définir autant réaliste que tu veux, tu resteras un mensonge, car tu choisis ce que tu montres au spectateur. Mon approche du roleplay n'est pas différente, vous êtes dans une fiction, vous avez un univers ou on jette des boules de feu, régit par ses propres règles loin d'être fixe, mais qui doivent évoluer naturellement.

Le jour ou le consensus global du projet sera fuck, on reconsidérera cette approche, mais tant que l'approche convient au plus grand nombre, elle restera ainsi, c'est notre philosophie de jeu, celle qui a d'abord porté la 13e, puis désormais Odyssée.

_________________
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum